« Au rucher » 2017-07

Par Michel Smet

Nous voici donc déjà arrivés à la fin de la saison apicole avec l’extraction du miel d’été qui pointe le bout de son nez. Elle sera effectuée au plus tard le 21 juillet afin de pouvoir réaliser un traitement efficace contre le fléau que nous connaissons depuis 35 ans déjà, la varroase. A ce sujet, une nouvelle méthode de lutte vient d’être mise en place avec l’apparition de la cage Scalvini qui permet un isolement de la reine pendant 24 jours tout en permettant à cette dernière de pondre. Quel est le principe de fonctionnement de ce système? Il se base sur le fait que nous savons depuis longtemps qu’une colonie qui ne possède plus aucun couvain operculé est facilement traitée par l’acide oxalique qui tue la totalité des varroas présents sur les abeilles. C’est sur ce principe que se base ce traitement: laisser la reine pondre dans une cagette spéciale pendant 24 jours, cagette qui de par sa conception, laisse pondre la reine, mais empêche le couvain d’arriver à terme. La reine encagée peut donc continuer de pondre pendant les 24 jours de son encagement, ce qui favorise sa reprise de ponte en masse après son encagement. Parallèlement à cela, tous les cadres du corps se libèrent de leur couvain au fur et à mesure des naissances, ce qui, après 24 jours, permet un traitement optimal du peuple et une extermination complète des varroas phorétiques présents dans la ruche. Continuer la lecture

Publié dans Actualités, Extraits de la revue | Commentaires fermés sur « Au rucher » 2017-07

Le mot du président 2017-07

Par Michel Smet

Chers(ères) amis(es) apiculteurs (trices), nous voici déjà arrivés au terme de l’année apicole. Le bilan est très mitigé avec des rendements qui vont de très mauvais à bons voire très bons suivant les endroits et l’état des colonies au moment des récoltes.

Nous le savons, trois critères fondamentaux doivent être rencontrés pour faire du miel:

  • la population de butineuses,
  • la présence de fleurs et
  • le beau temps.

Si l’un de ces facteurs vient à faire défaut, c’est l’échec pour la récolte.

Une chose est certaine, les abeilles travaillent toutes les unes pour les autres, qu’elles que soient les conditions et les moyens mis à leur disposition. Nos élus ne devraient-ils pas s’inspirer de ce modèle de vie et voir l’intérêt des citoyens plutôt que leurs intérêts personnels? L’avenir nous dira si une remise en cause est à l’ordre du jour. En attendant, bonnes vacances à tous et toutes.

Michel Smet

Publié dans Extraits de la revue | Commentaires fermés sur Le mot du président 2017-07

Actualités apicoles 2017-05

Par Benoît Manet

Dans la dernière chronique de mars, j’évoquais le 100ème anniversaire d’existence de l’abeille Buckfast. De par sa large position dans les ruchers 1, il semble intéressant de se pencher sur ce succès et d’en expliquer le parcours. Aussi, comment l’aborder sans citer et relater la vie du Frère Adam qui en a été l’initiateur et dont la disparition vient de passer les 20 ans sans qu’une sorte d’hommage particulier ne lui ait été dédié.

Reine buckfast F1

Reine buckfast F1

L’histoire de cette abeille tant citée trouve son origine dans un moment de crises. Au début du 20ème siècle, alors que l’Europe rentre en conflit, les apiculteurs anglais subissent une mortalité interpelante de leurs colonies d’abeilles noires autochtones. Toutes disparaissaient du fait d’une épidémie dite de l’île de Wight. Continuer la lecture

Publié dans Actualités, Extraits de la revue | Commentaires fermés sur Actualités apicoles 2017-05

Le mot du président 2017-05

Par Michel Smet

Chers (ères) amis (ies),

Y’a de quoi râler non de D…. Alors que nos élus ne cessent de crier haut et fort qu’il faut, par tous les moyens, protéger les abeilles, ils autorisent dans le même temps les agriculteurs à pratiquer la pulvérisation de champs de colza en fleurs en pleines heures de butinage. Finalement, vous tentez de nous donner d’une main ce que vous reprenez des deux autres! Quand aurez-vous un comportement un tant soit peu logique face aux réalités de la vie?

Certes, tout le monde doit vivre mais est-il logique de voir un agriculteur Hannutois venir pulvériser un champ de colza situé dans la région de Ronet? N’y a-t-il pas une personne habitant plus près qui pourrait effectuer les pulvérisations en dehors des heures de butinage? Et finalement, sont-elles indispensables ces pulvérisations ou font-elles simplement vivre les chimistes?

Michel Smet

Publié dans Extraits de la revue | Commentaires fermés sur Le mot du président 2017-05

« Au rucher » 2017-05

Par Michel Smet

Revenons au placement des greniers à miel. Comme dit précédemment, la hausse vide que l’on ajoute sera toujours placée juste au dessus de nid à couvain et donc sous les hausses déjà occupées, et ce afin de soulager les avettes dans leur tâche de stockage. C’est une question de bon sens. Evidemment, cela nous oblige à soulever les hausses pleines et lourdes afin de placer la vide en dessous; et c’est là que les opinions divergent entre ceux qui veulent travailler et les plus paresseux d’entre nous qui placeront la hausse vide sur les pleines! Un non sens! Continuer la lecture

Publié dans Actualités, Extraits de la revue | Commentaires fermés sur « Au rucher » 2017-05

Le mot du président 2017-03

Par Michel Smet

Chers (ères) amis (ies),

Le printemps est à nos portes. Avec lui se profile la reprise des activités apicoles, mais aussi le temps des balades en nature de tous genres.

A ce propos, je vous invite à visiter les alentours du Fort de Marchovelette le dimanche 30 avril prochain en compagnie d’Eric Melin, notre botaniste attitré.
Vous trouverez tous les détails dans votre revue. Au plaisir de vous y rencontrer nombreuses et nombreux, ainsi qu’à l’Assemblée Générale de notre ASBL qui aura lieu le samedi 18 mars à 20 heures.

Michel Smet

Publié dans Extraits de la revue | Commentaires fermés sur Le mot du président 2017-03

Actualités apicoles 2017-03

Par Benoît Manet

« Trappist », un clin d’œil à notre pays pour cette étoile située à 40 années-lumière de la Terre. Une équipe d’astrophysiciens belges en collaboration avec la NASA vient d’y découvrir sept planètes différentes qui orbitent autour d’elle. Et à partir de là, se projeter dans cet infini avec l’intention de savoir, comprendre, avec l’idée qu’un autre monde pourrait abriter la vie. Cette naine rouge neuf fois plus petite que notre soleil laisse l’homme les yeux tournés vers le ciel et son immensité. En même temps, elle nous rappelle cette contingence en ce que la seule planète ayant montré sa capacité à héberger la vie est notre Terre. Cela ne peut que nous encourager à mieux la respecter et apprécier ce parcours inattendu. Position privilégiée et pourtant tellement précaire ! Continuer la lecture

Publié dans Actualités, Extraits de la revue | Commentaires fermés sur Actualités apicoles 2017-03

« Au rucher » 2017-03

Par Michel Smet

Une fois de plus, le bilan de l’hivernage cette année est mitigé. En effet, certains déclarent des pertes allant de 75 à 100%. D’autres nous disent qu’ils n’ont que très peu de pertes de colonies. Essayons d’y voir un peu plus clair.

Commençons par les traitements contre ce fléau qu’est la varroase: ont-ils bien été réalisés à temps et à heure? Pour rappel, le traitement de longue haleine de fin de miellée (10 semaines), dès fin juillet, permet à la colonie, en trois générations de 21 jours, de s’épurer de ses varroas et d’élever des abeilles grasses d’hiver de qualité et en bonne santé. Ca, c’est la base de la base si on veut atteindre le printemps suivant. Cependant, l’expérience nous apprend que, lors du second traitement dit « d’hiver », un certain nombre, voir un nombre certain de varroas se trouvent toujours dans les colonies. En effet, le traitement de longue haleine peut fonctionner au mieux, la dérive des butineuses et le pillage de colonies plus faibles, peut faire en sorte de réintroduire du varroa dans une colonie correctement traitée. Donc, prudence!! Surtout, ne pas se dire : j’ai bien traité en juillet, donc je suis tranquille! C’est faux, ou partiellement faux. Dans la mesure du possible, le traitement d’hiver sera effectué vers le 15 décembre afin de s’assurer de l’état de santé des peuples. C’est primordial. Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur « Au rucher » 2017-03

Balade nature à Gelbressée

Par Louis Joveneau

L’abeille est l’anthère ailée qui porte la vie aux fleurs.
Michelet

Ce dernier dimanche après-midi d’avril, sous un ciel ensoleillé, Éric Melin emmène une quarantaine d’apiculteurs (trices) et amis(ies) de l’abeille à la rencontre de la flore apicole dans la contrée de Marchovelette.

La première plante rencontrée est une véronique (scrophulariacée). C’est une petite plante peu visitée par l’abeille. Son pollen est blanchâtre. La couleur des pelotes du pollen récolté permet parfois de déterminer le type de fleurs visitées.

Promenade à Gelbressée

Promenade à Gelbressée
By Jean-Michel Miessen[CC-BY-NC-3.0]

Puis nous rencontrons une euphorbe (euphorbiacée). Cette plante d’ornement en bordure d’un jardin peut être attractive pour l’abeille sauvage. Les euphorbes sont reconnaissables au latex laiteux contenu dans leurs tiges. Continuer la lecture

Publié dans Extraits de la revue | Commentaires fermés sur Balade nature à Gelbressée

Actualités apicoles 2017-01

Par Benoît Manet

2017 : une année d’ouverture, de sérénité, de tolérance, de tendresse et d’amitié pour tous, proches ou très lointains. Une excellente santé, un optimisme contagieux, beaucoup de joies partagées. Voici le message que je recevais voici quelques jours et que je souhaitais partager avec vous.

Pour que nous ayons toujours à cœur de choisir des sentiments simples pour contredire les aléas et les troubles de notre monde. En revenant à des besoins plus fondamentaux, impératifs moraux, autant que politiques, pour que les conséquences ne se retournent vers l’ensemble de toutes les sociétés. La philosophie des Lumières a introduit l’idée de progrès croissant liée au bonheur humain. La révolution industrielle mais ensuite tout ce qui partageait la même foi dans le progrès a permis un formidable essor des sociétés occidentales mais ce modèle affiche maintenant un renversement de paradigme qui augmente les inégalités. Les excès de ce modèle aboutissent à la surexploitation des ressources avec un impact écologique inégalé induisant les maux que l’on connaît en termes de précarité, de troubles climatiques, de malnutrition, de conflits et de déplacements migratoires. Tout est lié dans un enchaînement grondant. Et pour y contrer, sans doute faut-il s’habituer à plus de sobriété car ce modèle de consommation a quelque chose d’unique dans l’histoire humaine. Et que tout indique que cette situation historique va se refermer 1. Pierre Rabhi nous y invite au travers de ses lignes écrites dans son essai sur la sobriété heureuse ou, tout récemment, dans son dernier ouvrage sur « la convergence des consciences » 2. « Il s’agit d’imaginer ensemble, dit-il, en conscience et dans le respect, le monde dans lequel nous voulons évoluer et nous accomplir ». Continuer la lecture

Publié dans Actualités, Extraits de la revue | Commentaires fermés sur Actualités apicoles 2017-01